Partager:

Le HCC n'y arrive pas

14 sep 2019 Résumé

Le HCC n’a toujours pas mis en marche son compteur cette saison. Le premier derby de la saison face au HC Ajoie a tourné à l’avantage des Jurassiens malgré un réveil tardif des Chaux-de-Fonniers en fin de rencontre. Les Abeilles se sont inclinées 6 à 4.

Pour son premier match à domicile après un début de saison compliqué, le HCC recevait son meilleur ennemi Ajoie samedi soir aux Mélèzes. Les Chaux-de-Fonniers ont tout de suite montré des intentions louables. La première occasion était l’œuvre de Konstantin Schmidt, mais ne faisait pas trembler le dernier rempart jurassien (2e). Ce sont toutefois les Ajoulots qui trouvaient la faille en premier par l’intermédiaire de Ueli Huber (6e).

La première vraie occasion d’égaliser était l’œuvre d’Adam Hasani, mais sa reprise passait largement au-dessus (10e). Reste que les Chaux-de-Fonniers peinaient à se montrer dangereux dans la zone offensive adverse et les Jurassiens prenaient petit à petit l’ascendant sans parvenir à augmenter leur avance.

La période intermédiaire débutait sur les chapeaux de roue. Pour Ajoie, d’abord, qui doublait la mise après 27 petites secondes par l’intermédiaire de son duo infernal Philip-Michael Devos et Jonathan Hazen (21e). Pour le HCC ensuite, quand Makaï Holdener réduisait la marque moins d’une minute plus tard (22e). Puis pour Ajoie encore, quand David Prysi logeait la rondelle au pied du poteau pour la troisième réussite de ses couleurs (22e).

Les Ajoulots auraient pu s’envoler encore un peu plus, mais Adam Hasani sauvait Matteo Rytz en récupérant le puck à quelques centimètres de la ligne (25e). Malmenés par moment, les Chaux-de-Fonniers trouvaient les ressources nécessaires pour réduire la marque au terme d’une superbe triangulation conclue par Brett Cameron après un échange de passes avec Tim Coffman et Daniel Carbis. Splendide !

Paniqués, les Ajoulots concédaient une pénalité au cours de l’action suivante. Le HCC remettait alors la compresse, alignant les tentatives, sans succès. Avec le réveil des Abeilles, le jeu devenait plus rapide, mais aussi plus tendu. Alain Miéville et Arnaud Jaquet se retrouvaient sur le banc d’infamie coup sur coup. À 5 contre 3, les Vouivres ne se faisaient pas prier et augmentaient à nouveau leur avance (35e). Et ils continuaient à bénéficier d’une double supériorité numérique, Philipp Wetzel ayant écopé d’une pénalité mineure pour anti-sportivité. Il n’en fallait pas plus au HCA pour prendre son envol une fois de plus. Philipp-Michael Devos frappant à nouveau pour inscrire le cinquième (36e).  

Sans rien à perdre, le HCC s’offrait une occasion de revenir au score dès les premières secondes de l’ultime période d’un tir de Philipp Ahlström. Un sursaut qui a fait long feu. Dans la foulée, Stefan Mäder enfonçait le clou (44e). Coupable d’une charge à la tête (48e), Fabio Arnold rejoignait le vestiaire prématurément et les Chaux-de-Fonniers bénéficiaient de cinq minutes de supériorité numérique. Une punition qui permettait à Daniel Carbis de redonner de l’espoir à ses couleurs en réduisant le score par deux fois (49e et 50e).

En jouant ensuite près d’une minute et demie avec deux hommes de plus sur la glace, le HCC aurait pu revenir encore plus près de son adversaire, mais les Ajoulots, Tim Wolf en tête, sauvaient les meubles. Revenus de nulle part, les Chaux-de-Fonniers se remettaient à y croire et la fin de match était haletante. Pressés comme des citrons, les Jurassiens avaient la possibilité de tuer la rencontre sur un contre ultra rapide, mais Julien Privet touchait le poteau (57e). Quelques centimètres qui ne changeaient rien. Trop indisciplinés, souvent brouillons, les hommes de Mikael Kvarnström laissaient logiquement filer la victoire. /mwi

 

La Chaux-de-Fonds — Ajoie 4-6 (0-1 2-4 2-1)

Les Mélèzes : 1619 spectateurs.
Arbitres : MM. Potocan et Fluri ; Huguet et Pitton.
Pénalités : 5 x 2’ (Ahlström, Miéville, Jaquet, Wetzel, Wollgast) contre La Chaux-de-Fonds. 2 x 2’ (Casserini, Joggi) + 5’ (Arnold) + 10’ (Joggi) + pénalité de match (Arnold) contre Ajoie.
Buts : 6e Huber (Mäder) 0-1. 21e (20’27’’) Devos (Hazen, Muller) 0-2. 22e (21’14’’) Holdener (Hasani) 1-2. 22e (21’33’’) Prysi (Huber, Birbaum) 1-3. 27e Cameron (Coffman, Carbis) 2-3. 35e (34’09’’) Muller (Hauert, Ryser, à 5 contre 3) 2-4. 36e (35’04’’) Devos (Hazen, Hauert, à 5 contre 3) 2-5. 44e Mäder (Prysi, Arnold) 2-6. 49e (48’57’’) Carbis (Coffman, Hasani, à 5 contre 4) 3-6. 50e (49’13’’) Carbis (à 5 contre 4) 4-6.
La Chaux-de-Fonds : Ritz, Jaquet, Zubler, Ahlström, Wollgast, Kühni, Barbero, Fontana, Carbis, Coffman, Cameron, Bogdanoff, Hasani, Holdener, Schmidt, Miéville, Augsburger, Grezet, Wetzel, Dubois, Voirol.
Ajoie: Wolf, Pouilly, Ryser, Casserini, Hauert, Prysi, Birbaum, Pilet, Dotti, Muller, Devos, Hazen, Joggi, Frossard, Lauper, Schmutz, Mäder, Huber, Arnold, Privet, Thibaudeau.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Bays, Iglesias (blessés), Tanner (avec Bienne), Schnegg (avec Guin) ni Hofmann (surnuméraires). Ajoie joue sans Macquat (blessé), mais avec Lauper (licence B, Fribourg). Tir sur le poteau de Privet (56e). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 58’45’’ à 60’00’’. Carbis et Prysi sont élus meilleur joueur de chaque équipe.