Partager:

Le HCC joue à se faire peur

09 oct 2020 Résumé

S’il est apparu supérieur à son adversaire du soir, le HCC s’est beaucoup compliqué la vie vendredi à domicile. S’il s’est finalement largement imposé 8-4 face à Winterthour, il devra éviter certains errements à l’avenir,  face à des équipes de plus gros calibre.  

Troisième match de la semaine – et pas le dernier – pour les hommes de Thierry Paterlini vendredi aux Mélèzes. Face au bien modeste Winterthour, le HCC a largement dominé la première période, mais a eu bien du mal à concrétiser sa supériorité. Il a fallu attendre le deuxième jeu de puissance pour qu’Adam Hasani mette en route le tableau d’affichage (10e).

Le deuxième but est arrivé plus facilement. Mathias Trettenes a démontré toute l’étendue de son talent en se baladant dans la défense zurichoise avant de crucifier un portier qui n’a rien vu venir (16e). Les Chaux-de-Fonniers avaient tout pour passer une soirée tranquille, mais une absence défensive permettait à Zack Torquato de remettre son équipe dans la course (18e).

Bien que largement dominés, les joueurs de Winterthour n’ont pas fait dans le détail. Juste avant la mi-match, ils remettaient les pendules à l’heure par l’intermédiaire de Jari Allevi, magnifiquement servi par Kevin Bozon au terme d’une action splendide (29e). Moins de deux minutes plus tard, ils prenaient même l’avantage grâce à Riley Brace (30e). Ces deux réussites contre le cours du jeu réveillaient les Chaux-de-Fonniers, qui égalisaient dans la foulée (32e) de la crosse de Julien Privet, avant de reprendre l’avantage par Dominik Volejnicek (38e).

Prévenues des conséquences d’un passage à vide pendant le tiers médian, les Abeilles revenaient sur la glace avec un esprit conquérant et efficace. Julien Privet redonnait deux longueurs d’avance à ses couleurs dès le début de l’ultime période (41e). Une faute de dernier recours d’Adam Hasani offrait un penalty et l’égalisation à des Zurichois qui n’en demandaient pas tant (47e). Winterthour ne bénéficiait toutefois pas d’un nouveau passage à vide de son adversaire et Jaison Dubois redonnait de l’air à ses couleurs sur une assiste de l’omniprésent Julien Privet (56e).

Le coach zurichois Kivelä Teppo tentait le tout pour le tout et sortait son gardien alors qu’il restait plus de quatre minutes à jouer, mais la manœuvre permettait seulement au score de refléter un peu plus la physionomie de la rencontre, quand Dominik Volejnicek inscrivait le septième (58e). Et ce n’était pas terminé : le HCC enfonçait le clou à 39 secondes de la fin du match par Ludovic Voirol. /mwi

 

La Chaux-de-Fonds – Winterthour 8-4 (2-1 2-2 4-1)

Les Mélèzes : 1157 spectateurs.
Arbitres : MM. Boujon et Unterfinger, Humair et Francey.
Pénalités : 2 x 2’ (Bogdanoff, Bouchareb) contre La Chaux-de-Fonds. 4 x 2’ (Sigg, Engeler, Hess, Torquato) + 10’ (Hess) contre Winterthour.
Buts : 10e Hasani (Iglesias, 5 contre 4) 1-0. 16e Trettenes 2-0. 18e Torquato (Brace, Oana) 2-1. 29e (28’05’’) Allevi (Bozon, Haldimann) 2-2. 30e (29’41’’) Brace Arnold 2-3. 32e Privet (Ahlström, Trettenes) 3-3. 38e Volejnicek (Coffman, Ahlström, à 5 contre 4) 4-3. 41e Privet (Dubois) 5-3. 47e Brace (penalty) 5-4. 56e Dubois (Privet, Jaquet) 6-4. 58e Volejnicek (dans la cage vide) 7-4. 60e Voirol (Hasani) 8-4.
La Chaux-de-Fonds : Charlin, Jaquet, Stampfli, Zubler, Iglesias, Ahlström, Prysi, Wyss, Trettenes, Coffman, Kohler, Voirol, Hasani, Bogdanoff, Karaffa, Privet, Volejnicek, Dubois, Augsburger, Bouchareb.
Winterthour : Mathis, Pozzorini, Birchler, Küng, Engeler, Sigg, Bachofner, Hunziker, Sluka, Bozon, Hess, Haldimann, Brace, Torquato, Arnold, Braus, Burkhalter, Krayem, Bleiker, Allevi, Oana.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Achermann, Kühni, Tanner (blessés) ni Barbero (surnuméraire), mais avec Kohler (licence B, Bienne). Winterthour joue sans sans Schwegler, Wieser ni Raggi (blessés). Touché à l’épaule à la 12e minute, Roman Karaffa ne réapparaît pas. Temps mort pour La Chaux-de-Fonds (55’13’’) et Winterthour (55’45’’). Winterthour joue sans gardien de 55’45’’ à 57’33’’. Dubois et Brace sont élus meilleur joueur de chaque équipe.