Partager:

Le HCC domine Langenthal à domicile

14 oct 2020 Résumé

Face à un adversaire qui s’est souvent montré supérieur en première partie de rencontre, le HCC a su attendre son heure. Menés jusqu’au terme de la deuxième période, les Chaux-de-Fonniers se sont finalement imposés 3-2 face à Langenthal mercredi soir aux Mélèzes.

C’est en mode brouillon que s’est déroulé le premier tiers-temps. Les Chaux-de-Fonniers ont perdu de nombreux pucks à la suite de mauvais contrôles ou de passes approximatives. Ça ne les a pas empêchés de se montrer dangereux quelques fois, à l’image de Philip Ahlström qui tentait sa chance de loin (6e) de Julien Privet servi par Adam Hasani (8e, en supériorité numérique) ou encore Jaison Dubois (14e).

Toutefois, c’est Langenthal qui se créait les occasions les plus nettes. David Prysi sauvait les meubles jaune et bleu en plongeant depuis le premier poteau et en coupant la passe dans le slot (4e). Dix minutes plus tard, le défenseur offrait une gigantesque occasion aux Bernois en envoyant la rondelle directement dans la canne d’un adversaire. Après un arrêt de son portier, il récupérait lui-même sa boulette en sauvant du gant.

Stefan Tschannen offrait un récital au public en récupérant le puck devant sa cage, traversait la patinoire, enfumant au passage Simon Barbero, avant de s’écraser sur Stéphane Charlin (16e). Langenthal allait tout de même ouvrir la marque avant la pause. En supériorité numérique, Mathieu Maret trouvait la faille d’un tir de la ligne bleue (18e).  

En terminant la période et en recommençant la suivante avec un homme de plus sur la glace, le HCC avait tout pour refaire son score. Une sortie malheureuse de Stéphane Charlin et un dégagement directement dans la canne de Fabio Kläy et Langenthal menait de deux longueurs. Rageant au vu de la qualité du jeu présenté par le portier chaux-de-fonnier depuis le début de la saison, ce soir y compris.

Ce coup du sort n’en jetait pas un aux Abeilles. Mathias Trettenes montrait la voie avec une grosse occasion (26e) mais sans faire trembler les filets. Karim Bouchareb s’offrait un contre et débloquait enfin le compteur de ses couleurs après un relais avec Gaëtan Augsburger derrière la cage (29e). Par la suite, Arnaud Jaquet (33e), Ludovic Voirol (35e) et Coffman (36e) avaient l’égalisation au bout de la canne mais ne concrétisaient pas. Ce n’est qu’en toute fin de période, et en supériorité numérique, que les deux équipes se retrouvaient à nouveau dos à dos. Ludovic Voirol trouvait Gaëtan Augsburger, qui déviait de la jambe, sans le vouloir. Un but accordé après que les arbitres ont visionné les images vidéo (40e).

Bien payé après deux tiers-temps, le HCC comptait bien maintenir son acquis. Il s’est montré plus audacieux à la reprise, avec notamment deux occasions de Gaëtan Augsburger, très en verve (45e et 47e). Langenthal n’était pas en reste. Mathieu Maret (44e), Eero Elo (45e) puis Vincenzo Küng se montraient (très) dangereux. Alors que la balance pouvait basculer d’un côté comme de l’autre, Tim Coffman offrait un caviar à Mathias Trettenes, qui ne se faisait pas prier. Cette action d’anthologie permettait aux Abeilles de prendre les devants.

Langenthal a alors retroussé ses manches pour égaliser. Déjà dominateurs tout au long de la rencontre, malgré le score, les hommes de Jeff Campbell ont pressé tant et plus pour revenir. Pénalisés alors qu’il restait à peine 33 secondes de jeu, les Bernois passaient tout de même à deux doigts de l’égalisation grâce à une passe lumineuse sur Stefan Tschannen mais Stéphane Charlin effaçait de toutes les mémoires son erreur du début du deuxième tiers-temps (60e) et offrait ainsi les trois points à son équipe. /mwi

 

La Chaux-de-Fonds – Langenthal 3-2 (0-1 2-1 1-0)

Les Mélèzes : 1123 spectateurs.
Arbitres : MM. Dipietro et Hungerbühler, Pitton et Gurtner.
Pénalités : 5 x 2’ (surnombre, Bogdanoff, Voirol, Sopa, Hasani) contre La Chaux-de-Fonds. 8 x 2’ (Rüegsegger, Weber, Bircher, Gerber, Kläy, Maret, Elo, Küng) contre Langenthal.
Buts : 18e Maret (Küng, à 5 contre 4) 0-1. 21e (20’19’’) Kläy (Christen, à 4 contre 5 !) 0-2. 29e Bouchareb (Augsburger) 1-2. 40e (39’45’’) Augsburger (Voirol) 2-2. 50e Trettenes (Coffman, Sopa) 3-2.
La Chaux-de-Fonds : Charlin, Jaquet, Stampfli, Ahlström, Barbero, Prysi, Iglesias, K. Wyss, Trettenes, Coffman, Bogdanoff, Hasani, Privet, Volejnicek, Voirol, Kast, Sopa, Dubois, Augsburger, Bouchareb.
Langenthal : Henauer, Weber, Christen, Chanton, Pienitz, Bircher, Maret, Higgins, Kämpf, Kläy, Elo, Dähler, Kummer, Küng, Gerber, Nyffeler, L. Wyss, Tschannen, Schläpfer, Rüegsegger, Derungs.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Tanner, Karaffa, Kühni, Achermann (blessés), ni Zubler (malade) mais avec Kast (licence B, Genève) et Sopa (licence B, Berne). Langenthal joue sans Müller (blessé) ni Bach Nielsen (en surnombre). Frédéric Iglesias est fleuri pour son 500e match de Ligue nationale.  Temps mort pour La Chaux-de-Fonds (29e) et Langenthal (59e). Langenthal joue sans gardien de 59’26’’ à 59’27’’. Elo et Augsburger sont élus meilleur joueur de chaque équipe.