Partager:

Il faudra passer par un 3ème match

12 mar 2021 Résumé

Pour cet acte II des pré-playoffs de Swissleague, Thierry Paterlini alignait pratiquement la même équipe que mercredi, à l'exception de Jaison Dubois, blessé, et de Stépane Ulmer, avec Bienne. Karim Bouchareb retrouvait sa place dans le douze de base en attaque alors que Kevin Kühni complétait la défense à sept. Du côté des locaux, Michael Liniger effectuait quelques changements dans ses lignes à la faveur du retour au jeu de Willy Riedi, Fabian Berri faisant les frais de ce changement.Le coach zürichois choisissait aussi d'effectuer une rocade devant les buts, en alignant Robin Zumbühl. L'équation était simple pour les Abeilles : une victoire équivalait à avoir un petit week-end de libre avant d'entamer les playoffs.

1er tiers

Les Zürichois entamaient la partie tambour battant et mettaient immédiatement beaucoup de pression sur les buts de Matteo Ritz. Sur un déboulé d'Axel Simic, qui mystifiait Patrick Zubler, les locaux ouvraient la marque, mais les arbitres devaient aller contrôler la vidéo, pour contrôler que le puck avait effectivement franchi la ligne de but. Les choses étaient claires, il allait falloir chercher ce point, car les lionceaux n'allaient rien lâcher. A la 7ème, Matteo Ritz devait être attentif sur une déviation de la première ligne zürichoise, ainsi que sur un tir de la ligne bleue qui suivait. Les lionceaux se projetaient rapidement vers l'avant et faisaient preuve de beaucoup d'enthousiasme à la bande. Les Abeilles prenaient toutefois un peu plus d'assurance dans les instants suivants, sans toutefois se montrer suffisamment dangereuses. Au quart d'heure d'ailleurs, celles-ci prenaient possession de la zone de défense zürichoise et il fallait peu de choses pour assister à l'égalisation, par Dominic Volejnicek. La première pénalité tombait à la 16ème, Frédéric Iglesias ayant retenu un adversaire à la bande, après avoir tergiverser à la relance. Axel Simic était près d'inscrire son 2ème but après 50 secondes de power-play, mais la jambière de Matteo Ritz faisait barrage. C'est à 14 seconde la fin de la pénalité que le 2ème but tombait toutefois , d'un tir précis du poignet de Teemu Rautiainen qui finissait dans la lucarne. A 32 secondes de la première sirène, Kevin Kühni se faisait punir pour obstruction sur Ryan Hayes, compliquant un peu plus les affaires des visiteurs qui devaient se battre pour que le score ne s'aggrave pas plus avant le premier thé. Thierry Paterlini allait devoir utiliser les bons mots pour réveiller tout le monde.

2ème tiers

Le HCC entamait le tiers médian avec un homme de moins durant 1'28, mais Kevin Kühni allait pouvoir abréger sa punition. Après un power-play digne des manuels, les lionceaux inscrivaient le 3ème d'un tir puissant de la bleue de Xeno Büsser, dévié par Roman Schlagenhauf. Dépassée, la défense chauxoise se faisait encore surprendre à la 25ème, Yannick Brüschweiler poussant le puck au fond des buts, les Chaux-de-Fonniers ayant été pris de vitesse une nouvelle fois. Stéphane Charlin prenait place devant les buts sans que Matteo Ritz n'ait eu à rougir de sa prestation. A la mi-match, le HCC allait enfin pouvoir évoluer avec un homme de plus, après une séquence de domination dans le camp adverse, Luca Capaul étant obligé de retenir Julien Privet de la crosse. Le power-play était solide, mais la finition manquait de percussion. Les lionceaux n'en manquaient pas ce soir et le 5ème but tombait de la canne de Willy Ruedi (34ème). La punition signifiée à Arnaud Jaquet n'allait pas arranger les affaires des visiteurs (35ème), et ce d'autant plus qu'il ne fallait que 34 secondes à Yannick Brüschweiler pour inscrire le 6ème but, confirmé par les arbitres après visionnage de la vidéo.

3ème tiers

C'est Dominic Volejnicek qui allait inscrire le premier but des visiteurs d'un tir précis dans la lucarne de Robin Zumbühl. A la 45ème, Arnaud Jaquet se faisait punir sévèrement pour un geste d'humeur. Le boxplay chaux-de-fonnier allait céder après 68 secondes, sur un tir de Corsin Casutt. Le HCC réagissait immédiatement par Lou Bogdanoff qui levait le puck sous le filet supérieur des buts de Robin Zumbühl, couché (46ème). Malgré la largesse du score, les esprits s'échauffaient à la 52ème, au moment oû Lucas Matewa s'enfonçait dans la défense zürichoise et trompait Robin Zumbühl. Les deux topscorer avaient au préalablement quelques explications. Le but était toutefois annulé par les arbitres, le but étant peut-être marqué du patin. A la 56ème,le HCC obtrenait sa 2ème possibilité de power-play, rapidement exploitée par une 3ème réussite signée Yanick Stampfli. Axel Simic se faisait punir lui aussi (57ème), sans succès cette fois.

Pourra-ton parler de réaction d'orgueil, mais au vu de certaines attitudes, on pourra dire que la table est mise pour dimanche, selon les termes chers à Gary Sheehan. Mais il faudra se méfier des pénalités, car le HCC aura encaissé 4 buts en autant de pénalités.

 

GCK Lions - HC La Chaux-de-Fonds 7-3 (2-0; 4-0; 1-3)

KEB KEK de Küssnacht, huis-clos

Arbitres : MM. Massy et Hürlimann, assistés de MM. Huguet et Wermeille

Buts

  • 01'59 Simic (Hayes) 1-0
  • 17'10 Rautiainen (Capaul, Christen, 5c4) 2-0
  • 21'01 Schlagenhauf (Büsser, Simic, 5c4) 3-0
  • 25'22 Brüschweiler (Andersson, Casutt) 4-0
  • 33'49 Riedi (Hayes) 5-0
  • 35'26 Brüschweiler (Rautiainen, 5c4) 6-0
  • 41'51 Volejnicek (Kohler, Zubler) 6-1
  • 45'27 Casutt (Büsser, Simic, 5c4) 7-1
  • 46'02 Bogdanoff 7-2
  • 55'22 Stampfli (Sointu, 5c4) 7-3

Pénalités

GCK : 3 x 2'

HCC : 4 x 2' (Iglesias, Kühni, Jaquet (2))

Equipes

GCK : Zumbühl (Meier); Capaul, Bürger; Büsser, Landolt; Braun, Andersson; Widmer; Riedy, Schlagenhauf, Hayes; Casutt, Mettler, Brüschweiler; Chiquet, Rautiainen, Simic; Christen, Mathew, Graf; Berni

HCC : Ritz (25'22, Charlin); Jaquet, Stampfli; Iglesias, Matewa; Zubler, Delémont; Kühni; Sointu, Trettenes, Carbis; Hasani, Privet, Bogdanoff; Volejnicek, Achermann, Kohler; Voirol, Augsburger, Bouchareb

Notes

GCK sans Suter, Zimmermann (blessés), Arnicans, Berri, Widmer G. Meier (surnuméraires)

HCC sans Coffman, Dubois, Ahlström (blessés), Barbero, Cavalleri (surnuméraires), Sopa (Berne), Ulmer (retour à Bienne) mais avec Stampfli et Kohler (Bienne)

Axel Simic et Julien Privet sont désignés meilleur joueur de chaque équipe