Partager:

Une défaite rageante !

21 nov 2021 Résumé

Le HC La Chaux-de-Fonds a été ultra dominateur pendant 50 minutes dimanche soir face aux GCK Lions, mais ça n’a pas suffi. Les jeunes pousses zurichoises sont revenues au score sur le tard, poussant les Abeilles en prolongation d’abord, avant de s’imposer aux tirs au but sur le score de 6-5.  

C’est sur un rythme plaisant que la rencontre a débuté. Les deux équipes ont très rapidement tenté leur chance, même si les premières occasions n’ont pas été très franches. La première grosse alerte a été l’œuvre de Ludovic Voirol qui héritait du puck dans le slot et passait très près de l’ouverture du score (3e). Il se montrait à nouveau très dangereux peu après, avec l’aide de son compère Oliver Achermann, la rondelle frôlant le goal (6e). Pour faire face à une pression grandissante, les Zurichois étaient poussés à la faute. Si le jeu de puissance ne donnait rien, c’était la faute à Robin Zumbühl, intraitable devant sa cage, malgré les assauts incessants.

Sans réussite en supériorité numérique, le HCC débloquait son compteur à… 4 contre 5. Oliver Achermann s’offrait un solo en contre pour aller crucifier le portier zurichois, héroïque jusque-là (9e). Pendant la fin de la pénalité, c’était au tour de Nicola Aeberhard de se mettre en évidence à plusieurs reprises. Malgré une domination assez nette tout au long du premier vingt, les Chaux-de-Fonniers ne parvenaient pas à prendre leur distance avant la pause.

À la reprise, les Zurichois reprenaient du poil de la bête et se montraient dangereux plusieurs fois de suite sans parvenir à égaliser. Sur une contre-offensive chaux-de-fonnière, Victor Backman n’avait d’autres choix que de faucher Ludovic Voirol. Pendant qu’il purgeait sa peine sur le banc d’infamie, Julien Privet doublait enfin la mise d’un tir puissant de la ligne bleue (25e). Dans la foulée, le HCC prenait ses quartiers dans la zone offensive, donnant le tournis à une défense souvent au bord de la panique.

Ce bel élan était coupé par une pénalité infligée à Loïc In-Albon qui faisait le ménage de manière un peu trop énergique dans le slot. Cette fois, les Zurichois ne manquaient pas l’occasion. Fabian Berri réduisait la marque d’une splendide reprise au deuxième poteau sur un service de Victor Backman (32e). Les Abeilles remettaient alors l’ouvrage sur le métier et s’offraient un véritable power-play à 5 contre 5. Cette impressionnante domination finissait par payer et Oliver Achermann redonnait deux longueurs d’avance méritées à ses couleurs (36e).

Les Chaux-de-Fonniers baissaient alors leur garde et dans la foulée, les Zurichois revenaient au score sans avoir eu le temps de gamberger (37e). Mais la pendule n’avait pas fini de s’affoler. Il restait un peu plus d’une minute à jouer avant le thé quand Sondre Olden profitait d’un nouveau jeu de puissance pour quadrupler la mise d’un tir puissant des oreilles de cercle (39e).  

Les Meuqueux semblaient plus frais à l’entame de l’ultime tiers-temps. Ils se montraient bien plus entreprenants que leurs adversaires. Oliver Achermann passait à deux doigts du triplé, mais Robin Zumbühl s’interposait de justesse (46e). Alors qu’on pensait s’acheminer vers une fin de marche tranquille, les Zurichois revenaient une fois de plus au score. Lionel Marchand réanimait le suspense en glissant la rondelle au pied du poteau (48e). Conscient du danger, Thierry Paterlini prenait son temps mort.

La tentative du mentor chaux-de-fonnier ne suffisait pas. Nicolas Baeschler remettait les deux équipes à égalité alors qu’il restait à peine moins de dix minutes à jouer (51e). Même s’ils avaient été souvent dominés jusque-là, les Lionceaux n’avaient pas volé ce retour. Ils profitaient même d’une nouvelle pénalité des Abeilles pour prendre les devants et une sérieuse option sur les trois points (56e). Le HCC n’avait toutefois pas dit son dernier mot. À 6 contre 5, Viktor Oejdemark sauvait les meubles d’un tir puissant de la ligne bleue, à moins d’une minute du gong (60e), et envoyait les deux équipes en prolongation.

À trois contre trois, le HCC se montrait beaucoup plus incisif, notamment grâce à son duo norvégien qui créait le danger plus souvent qu’à son tour, jusqu’à cette gigantesque occasion, quand Sondre Olden tirait une première fois, que le rebond atterrissait directement sur la canne de Mathias Trettenes mais que ce deuxième essai s’écrasait sur le bout du patin d’un Robin Zumbühl qui sauvait une fois de plus son équipe. Au jeu des tirs au but, il faisait aussi la différence, ne s’inclinant qu’une seule fois, contre deux à Nicola Aeberhard. Cette défaite a un goût amer, tant le HCC avait les moyens de se mettre à l’abri bien plus vite. /mwi  

HC La Chaux-de-Fonds – GCK Lions 5-6 tàb (1-0 3-2 1-3 0-0)

Les Mélèzes : 1472 spectateurs.
Arbitres : MM. Müller et Blasblag, Nater et Wermeille.
Pénalités : 6 x 2’ (Jaquet (2x), Olden, In-Albon, Achermann, Andersons) contre La Chaux-de-Fonds. 5 x 2’ (Landolt, Braun, Suter, Backman, Capaul) contre GCK Lions.
Buts : 9e Achermann (à 4 contre 5 !) 1-0. 25e Privet (Oejdemark, Iglesias, à 5 contre 4) 2-0. 32e Berri (Backman, Büsser, à 5 contre 4) 2-1. 36e (35’02’’) Achermann (Jaquet) 3-1. 37e (36’18’’) Truog (Schlagenhauf, Büsser) 3-2. 39e Olden (Trettenes, à 5 contre 4) 4-2. 48e Marchand (Hayes, Backman) 4-3. 51e Baechler (Schlagenhauf, N. Meier) 4-4. 56e Marchand (Berri, Backman, à 5 contre 4) 4-5. 60e Oejdemark (Olden, Trettenes, à 6 contre 5) 5-5.
Tirs au but : Trettenes marque 1-0. N. Meier manque 1-0. Olden manque 1-0. Marchand marque 1-1. Privet manque 1-1. Backman manque 1-1. Achermann manque 1-1. Schlagenhauf manque 1-1. Andersons manque 1-1. Hayes marque 1-2.
La Chaux-de-Fonds : Aeberhart, Jaquet, Andersson, Augsburger, Ojdemark, Iglesias, Suleski, Na. Sejejs, Olden, Trettenes, Muller, Carbis, In-Albon, Andersons, Döpfner, Privet, Eugster, Ni. Sejejs, Achermann, Voirol.
GCK Lions : Zumbühl, N. Meier, Braun, Capaul, Burger, Büsser, Landolt, Falus, Marchand, Backman, Hayes, Baechler, Schlagenhauf, Truog, Spring, Suter, Berri.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Ulmer, Matewa, Wyss, Bouchareb ni Dubois (blessés). GCK Lions joue sans Mettler, Widmer, J. Meier, Casutt, Küng (blessés), Henry, Graf (malades), Guebey ni Sopa (absents). Temps mort pour La Chaux-de-Fonds (48e). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 58’10’’ à 59’01’’. Achermann et Backman sont élus meilleur joueur de chaque équipe.