Partager:

Le HCC assure l'essentiel

20 sep 2022 Résumé

Malgré une domination de (presque) tous les instants, le HC La Chaux-de-Fonds a tremblé jusqu’au bout face à Bâle. Le néo-promu a patiné après le score sans parvenir à renverser la vapeur. Le HCC s’impose 4-3 face à une bien maigre assistance d’à peine 1380 spectateurs.

Le HCC aurait pu prendre les devants en première période déjà, avec un peu plus de réussite. En installant régulièrement un véritable jeu de puissance à 5 contre 5, les Chaux-de-Fonniers dominaient clairement la rencontre, sans que le tableau d’affichage ne s’affole pour autant. In-Albon était le seul à trouver la faille, en déviant un puissance tir de la ligne bleue de Fuhrer pour ce qui ressemblait à s’y méprendre à un but en powerplay (6e).

Les occasions chaux-de-fonnières étaient trop nombreuses pour les compter. On retiendra surtout celle de Topping, dont le tir s’écrasait sur le poteau (14e). Chanceux sur le coup-là, Henauer avait fait plusieurs fois le désespoir des Abeilles. Souvent acculés, les Bâlois revenaient au score à la faveur d’une pénalité pour surnombre infligée au HCC. Stukel rétablissait la parité à force d’insister, concrétisant l’efficacité du jeu de puissance bâlois (19e).

Après la pause, le HCC est reparti à l’assaut de la cage adverse, mais toujours sans trouver la solution. Les Bâlois attendaient leur heure et s’offraient plusieurs contres dangereux. Cerviño, titularisé en de l’absence d’Östlund, blessé, s’interposait notamment deux fois en quelques secondes avec brio face aux ardeurs alémaniques (27e).

Alors qu’on se prenait à désespérer de voir le HCC reprendre les devants, Henauer, irréprochable jusque-là, ne parvenait pas à capter la rondelle dans sa poche sur un lancer de Rüegsegger et déviait le tir dans son propre but (30e). Dans la foulée, les Rhénans avaient plusieurs occasions de revenir au score, mais Cerviño multipliait les sauvetages miraculeux (32e). Il sauvait à nouveau la baraque quand ses défenseurs étaient mis complètement dans le vent par Brügger (37e). La troisième réussite chaux-de-fonnière était splendide ! Eugster contournait la cage pour aller marquer dans le dos du portier bâlois, qui n’y voyait que du feu (38e).

Une fois le thé avalé, les Abeilles revenaient sur la glace avec la volonté manifeste de classer l’affaire. Parti seul, Eugster s’offrait une deuxième réussite en feintant splendidement le dernier rempart bâlois (43e). Une réussite qui ne coupait pas les ailes rhénanes. Supinski relançait son équipe huit secondes à peine après le quatrième but chaux-de-fonnier.

Bâle n’avait pas dit son dernier mot. Supinski mettait à profit un jeu de puissance décidément efficace pour réduire l’écart à une toute petite unité alors qu’il restait un peu plus de sept minutes à jouer (53e). Le mercenaire bâlois avait l’égalisation au bout de la crosse mais son essai s’écrasait sur le poteau (58e). La sortie d’Henauer ni changeait rien : le HCC ne lâchait pas son os. /mwi

HC La Chaux-de-Fonds – Bâle 4-3 (1-1 2-0 1-2)

Les Mélèzes : 1380 spectateurs.
Arbitres : MM. Dipietro et Jordi, Humair et Wermeille.
Pénalités :  3 x 2’ (Smons, surnombre, Jaquet) contre La Chaux-de-Fonds. 2 x 2’ (Schwarzenbach, Zubler) contre Bâle.
Buts : 6e In-Albon (Fuher, Del Ponte) 1-0. 19e Stukel (Supinski, Zubler, à 5 contre 4) 1-1. 30e Rüegsegger (In-Albon, Fuhrer) 2-1. 38e Eugster (Privet) 3-1. 43e (42’21’’) Eugster (Privet) 4-1. 43e (42’29’’) Supinski (Schwab) 4-2. 53e Supinski (Tukel, Zubler, à 5 contre 4) 4-3.
La Chaux-de-Fonds : Cerviño, Smons, Matewa, Gehringer, Ulmer, Jaquet, Andersson, Del Ponte, Carbis, Topping, Schweri, Vauhkonen, Achermann, Andersons, Fuhrer, In-Albon, Rüegsegger, Eugster, Privet, Dubois, Voirol.
Bâle : Henauer, Büsser, Bachofner, Zubler, Nater, Pozzorini, Warmbrodt, Füllemann, Stukel, Supinski, Schwab Berger, Brügger, Alihodzic, Schwarzenbach, Rexha, Sablatnig, Ryser, Kiss, Schnellmann.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Östlund (malade), Augsburger (surnuméraire), Olden, Bengtsson ni Suter (blessés). Bâle joue sans Dähler, Wyniger, Cavalleri (blessés) ni Molina (malade) mais avec Henauer et Füllemann (Licence B CP Berne). Tir sur le poteau de Topping (14e), Dubois (24e) et Supinski (58e). Bâle joue sans gardien de 59’12’’ et 60’00’’. Eugster et Stukel sont élus meilleur joueur de chaque équipe.