Partager:
Dominic Forget trébuche devant Victor Östlund. Pourtant, c'est bien le HC Viège qui s'est imposé.

La belle série a pris fin

29 nov 2022 Résumé

La belle série du HC La Chaux-de-Fonds a pris fin mardi à domicile face à Viège. Après sept victoires consécutives, les Abeilles ont courbé l’échine au terme d’une rencontre qu’elles ont pourtant dominé de la tête et des épaules. Mais les trois buts encaissés dans le premier quart d’heure et un Matteo Ritz en état de grâce ont permis aux Hauts-Valaisans de s’imposer 5 à 1.

Viège n’est plus l’équipe en plein questionnement du début de championnat. Les Hauts-Valaisans ont retrouvé leur jeu et leur soif de vaincre. Ils en apportaient la preuve très rapidement quand Mäder trompait Cerviño (4e). Le HCC avait pourtant montré de bonnes dispositions, notamment avec l’essai de Rüegsegger (2e), ou le contre mené par le trio Bengtsson, Andersons et Achermann (4e).   

Si les Chaux-de-Fonniers montraient une belle volonté à revenir au score, ils manquaient de mordant pour trouver la faille. Et ils commettaient quelques largesses défensives que les Viégeois ne se gênaient pas d’exploiter. Wüest, bien seul dans le slot, doublait la mise sur une passe de Chiriaev (9e) avant que Scheel ne marque le troisième en supériorité numérique (13e). Le but de trop pour Cerviño, qui cédait sa place à Östlund.

Menées de trois longueurs, les Abeilles sortaient le dard et partaient à l’assaut du but adverse. Bengtsson aurait pu ouvrir leur compteur, mais Matteo Ritz ne l’entendait pas de cette oreille (15e). Malgré une bonne possession de puck en fin de période, le HCC ne parvenait pas à réduire le score.

Les hommes de Louis Matte revenaient sur la glace en conquérants après le thé. Ils multipliaient les tentatives, envoyant au passage Eigenmann au tapis, resté couché après avoir bloqué un tir (21e). Un choc heureusement sans gravité, puisque le défenseur revenait au jeu après des soins sur le banc.

Quand Burgener était pénalisé pour quatre minutes, on croyait que le HCC allait pouvoir débloquer son compteur. Au contraire, les Viégeois aggravaient la marque sur un contre d’Oehen, sur une passe de Matteo Ritz, à qui se montrer intraitable devant sa cage ne suffisait pas.

Malgré presque cinq minutes consécutives de supériorité numérique, dont 75 secondes à 5 contre 3, les Chaux-de-Fonniers étaient incapables de trouver la faille. La faute à un gardien au top de sa forme et à des défenseurs prêts à tous les sacrifices. Jusqu’à la fin de la période, les Hauts-Valaisans ne touchaient pour ainsi dire plus la rondelle, mais la domination outrancière des jaune et bleu ne débouchaient sur aucune réussite. Avec une statistique de 40 à 16, dont 25 contre 5 pendant le tiers médian, tout espoir de voir le HCC inverser la tendance n’était pas perdu.

Bengtsson rallumait la flamme en supériorité numérique. Le Suédois débloquait enfin le compteur chaux-de-fonnier en logeant la rondelle juste sous la latte (46e). Paradoxalement, c’est à ce moment-là que la domination chaux-de-fonnière a semblé faiblir. Les Viégeois ont resserrés les rangs dans la zone neutre et le HCC ne parvenait plus à se rapprocher de Matteo Ritz. Louis Matte tentait alors le tout pour le tout en sortant son gardien alors qu’il restait presque six minutes à jouer. Mais la technique McSorley ne marche pas à tous les coups, et Scheel scellait le score dans le but vide (55e). /mwi

HC La Chaux-de-Fonds – HC VIège 1-5 (0-3 0-1 1-1)

Les Mélèzes : 2061 spectateurs.
Arbitres : MM. Staudenmann et Fausel, Wermeille et Francey.
Pénalités :  1 x 2’ (Fuhrer) contre La Chaux-de-Fonds. 5 x 2’ (Burgener(2x), surnombre, Gahler, Weisskopf) contre Viège.
Buts : 4e Mäder (Kuonen) 0-1. 9e Wüest (Chiriaev, Ahlström) 0-2. 13e Scheel (Mäder, Chiriaev, à 5 contre 4) 0-3. 24e Oehen (M. Ritz, à 4 contre 5 !) 0-4. 46e Bengtsson (Achermann, à 5 contre 4) 1-4. 55e Scheel (dans la cage vide) 1-5.
La Chaux-de-Fonds : Cerviño (13e Östlund), Gehringer, Matewa, In-Albon, Jaquet, Chanton, Del Ponte, Christe, Bengtsson, Achermann, Andersons, Carbis, Berthon, Schweri, Eugster, Fuhrer, Rüegsegger, Dubois, Privet, Cavalleri, Suter.
Viège : M. Ritz, EIgenmann, Furrer, Gähler, Eggenberger, Weisskopf, Ahlström, Fuchs, Oehen, Scheel, Mäder, Kuonen, Forget, Chiriaev, Wüest, Merola, Langenegger, Bogdanoff, Burgener, A. Ritz, Riatsch.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Olden, Voirol, Topping, Ulmer, Augsburger (blessés) ni Smons (avec Genève), mais avec Cavalleri et Chanton (licence B, Genève) et Christe (licence B, Bienne). Viège joue sans Virtanen (malade). Tirs sur le poteau de Forget (38e) et Jaquet (40e).Touché par un puck à la 42e, Rüegsegger ne réapparaît plus. La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 54’05 à 54’07’’ et de 54’17’’ à 54’50’’. Bengtsson et M. Ritz sont élus meilleur joueur de chaque équipe.