Partager:
Il est possible d'acquérir aux enchères les maillots portés à l'occasion de cette rencontre.

Le HCC fait un carton face à Thurgovie

21 Jan 2023 Résumé

Le HC La Chaux-de-Fonds n’a pas eu besoin de forcer son talent pour venir à bout de Thurgovie samedi soir aux Mélèzes. Les hommes de Louis Matte menaient déjà de deux longueurs après 64 secondes ! Les Thurgoviens ont limité la casse pendant deux périodes, avant de s’effondrer pour s’incliner 8-1.

Il n’a fallu que 21 secondes au HCC pour prendre les devants. Un engagement gagné en zone offensive, quelques passes, un léger cafouillage devant le gardien et Olden ouvrait la marque (1re). Moins d’une minute plus tard, Schweri partait seul en contre mais son tir heurtait la jambière de L. Janett. On croyait l’occasion perdue mais Topping avait bien suivi et doublait la mise (2e). Après ce départ tonitruant, la rencontre s’équilibrait quelque peu et Thurgovie sortait la tête de l’eau.

Les Thurgoviens se créaient plusieurs occasions lors de leur première supériorité numérique mais le boxplay chaux-de-fonnier avait retrouvé sa solidité. Privet aurait pu tripler la mise, mais son contre, en tout début de pénalité, trouvait la jambière de L. Janett (8e). De retour à cinq, les Abeilles dominaient à nouveau la rencontre. Rüegsegger aurait pu augmenter l’avance de ses couleurs, mais son tir passait à côté (13e).

En terminant la période en supériorité numérique, le HCC ratait une belle occasion de prendre une avance encore plus confortable. Fuhrer se montrait particulièrement en évidence en touchant l’extérieur du but d’abord, puis en tentant sa chance d’un tir puissant du haut du cercle d’engagement. Un essai qui aurait mérité mieux (20e).

Grâce à une deuxième pénalité sifflée juste avant la sirène, les jaune et bleu continuaient à évoluer avec un homme de plus sur la glace. Avec succès, puisqu’Achermann en profitait pour tripler la mise en déviant un lancer d’Olden (22e). Cette réussite semblait sonner le glas des espoirs thurgoviens. Le HCC dominait alors de la tête et des épaules, ne sortant de la zone adverse qu’au détour d’une passe imprécise ou d’un défenseur un peu trop en retrait. Eugster aurait pu quadrupler le score (27e), tout comme Rüegsegger (30e) mais la domination restait stérile.

Seule grosse frayeur de la période, Cerviño maitrisait mal la rondelle à son premier poteau et se la faisait piquer par un Thurgovien, mais le portier chaux-de-fonnier se sauvait lui-même en changeant promptement de poteau (37e). Le HCC aurait pu inscrire enfin le quatrième sur pénalty mais Schweri ne parvenait pas à se faire justice (39e).

Le début du 3e tiers-temps souriait également aux Chaux-de-Fonniers. Achermann récupérait une rondelle abandonnée devant la cage adverse et la poussait au bon endroit (43e). Les Thurgoviens n’avaient pas fini de passer une soirée compliquée. Huguenin envoyait un missile depuis l’oreille de cercle pour le cinquième (46e), avant que Fuhrer ne concrétise enfin une de ses nombreuses occasions (48e). Rüegger, entré pour défendre la cage thurgovienne à la place de L. Janett s’inclinait sur le premier tir auquel il faisait face. Une réussite d’Olden, servi par Huguenin en supériorité numérique (50e).

Même en supériorité numérique, Thurgovie ne parvenait pas à arrêter l’hémorragie. Smons partait en contre alors que Suter rongeait son frein sur le banc d’infamie. Rüegger perdait de vue la rondelle et se faisait surprendre par un rebond de la bande qui atterrissait sur a crosse d’Achermann, qui marquait le huitième et réalisait un coup du chapeau en passant (53e).

Cerviño, qui avait su préserver son invincibilité jusque-là, s’inclinait alors qu’il restait 12 secondes à jouer. Un blanchissage manqué de peu qui n’enlevait rien à la qualité de sa prestation. Malgré le froid et les longues périodes sans action de son côté, il a su rester dans le match jusque bout.

La soirée se poursuivait par la vente aux enchères de cinq des maillots portés en cette soirée au profit de la jeunesse défavorisée de la région. Les autres chandails seront disponibles sur Riccardo dès 22h samedi soir. /mwi

 

HC La Chaux-de-Fonds – HC Thurgovie 8-1 (2-0 1-0 5-1)

Les Mélèzes : 2856 spectateurs.
Arbitres : MM. Fausel et Blasbalg, Ammann et Baumgartner-
Pénalités :  3 x 2’ (Dubois, Petrini, Suter) contre La Chaux-de-Fonds. 4 x 2’ (Pelletier, Kühni, Döpfner, Hollenstein) + pénalty (Kühni) contre Thurgovie.
Buts : 1re (0’21’’) Olden (Andersson, Achermann) 1-0. 2e (1’04’’) Topping (Schweri) 2-0. 22e Achermann (Olden, Petrini, à 5 contre 4) 3-0. 43e Achermann (Andersson, Jaquet) 4-0. 46e Huguenin (Andersson, Achermann) 5-0. 48e Fuhrer (Schweri, Suter) 6-0. 50e Olden (Huguenin, à 5 contre 4) 7-0. 53e Achermann (Smons, à 4 contre 5 !) 8-0.
La Chaux-de-Fonds : Cerviño, Huguenin, Del Ponte, Jaquet, In-Albon, Smons, Dubois, Boss, Olden, Achermann, Andersons, Carbis, Privet, Petrini, Fuhrer, Topping, Schweri, Eugster, Suter, Rüegsegger, Cavalleri.
Thurgovie : L. Janett (50e Rüegger), Ganz, Kühni, Forrer, Rundqvist, Soracreppa, Parati, G. Janett, Schmutz, Döpfner, Pelletier, Binias, Stehli, Lehmann, Elo, Loosli, Hollenstein, Etter, Von Allmen, Jolliet, Baumann.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Voirol, Bengtsson, Andersson, Ulmer, Matewa, Augsburger ni Gehringer (blessés), mais avec Huguenin, Petrini (Langnau), Smons, Cavalleri (Genève-Servette) et Boss (M20 Bienne) en licence B. Thurgovie joue sans Berri, Hobi, Knellwolf (blessés) ni Meier (surnuméraire), mais avec Binias et Etter (Fribourg) en licence B. Achermann est fleuri pour son 250e match de Ligue nationale. Tir sur le poteau d’Huguenin (38e). Olden et Loosli sont élus meilleur joueur de chaque équipe.